Unir les Associations pour développer les solidarités en Réunion-Mayotte
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
[Radicalisation] Les associations dans le viseur du projet de loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme
Courrier du 04/09/2017
Auteur du document : Uniopss
Portée géographique : France entière

Dans le cadre du projet de loi <>, un amendement présenté par les sénatrices Nathalie Goulet et Catherine Troendlé, réservant la possibilité d’intervenir dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la radicalisation aux seules associations ayant cette action comme objet et bénéficiant d’une Reconnaissance d’Utilité Publique (RUP), a été adopté en première lecture par le Sénat le 18 juillet 2017.

Dans un courrier adressé au Premier ministre le 31 juillet 2017, les acteurs représentants les associations agissant dans le domaine de la lutte contre la radicalisation, parmi lesquelles l’Uniopss, ont souhaité alerté le Gouvernement sur les risques lourds que comporte cet amendement.

En effet, si les associations partagent entièrement la préoccupation inscrite dans cet amendement, de veiller à la qualité des interventions et à la probité des acteurs et des professionnels, ses effets pourraient être contreproductifs, en excluant un grand nombre d’acteurs associatifs compétents et déjà reconnus pour leur expertise dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la radicalisation.

Vous trouverez en pièce jointe le courrier transmis au Premier ministre (accessible à tous) ainsi que la réponse du cabinet de la Garde des Sceaux (adhérents uniquement).


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 04/09/2017
Certaines informations de cette page sont visibles uniquement par nos adhérents.
FICHE N°91901
Mis à jour le : 04/09/2017
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
politiques publiques - prévention - violence
imprimer