Unir les Associations pour développer les solidarités en Réunion-Mayotte
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
L'Uniopss mobilisée sur la santé mentale suite aux annonces de la Ministre des Solidarités et de la Santé
Prise de position

La Ministre a détaillé les mesures d'un plan psychiatrie lors du Congrès de l'Encéphale du 26 janvier 2018 et dans une interview publiée dans Le Monde le même jour. A cette occasion, elle a annoncé sa décision de remplacer le Conseil National de Santé Mentale (CNSM) par un comité stratégique de santé mentale et de psychiatrie. Les travaux du CNSM étaient suspendus depuis le mois de novembre, avec l'annulation des réunions prévues en décembre et janvier. Cette instance existait depuis près d'un an, instaurée par la précédente ministre, Marisol Touraine. L'Uniopss était membre de cette instance et participait notamment au groupe de travail "précarité et vulnérabilités".

Suite à cette décision, les associations membre du groupe "santé mentale" de l'Uniopss, rassemblant professionnels, bénévoles, personnes et familles autour de la santé mentale, ont adressé un courrier, le 12 février, à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, .

Les signataires s'interrogent notamment sur la composition de la future instance, espérant qu'elle intégrera des représentants des secteurs social, médico-social et des représentants d'usagers. Plus largement, ils proposent à la ministre de partager avec elle leurs propositions, élaborées en 2016 suite à un colloque dédié à la santé mentale.
(=> courrier et document "Consensus de Blois" à télécharger en pièce-jointe).

Par ailleurs, l'Uniopss a co-signé, avec un collectif de médecins, d’élus et de représentants d’associations, une tribune, publiée dans Le Monde du 9 février. Les signataires pointent notamment le fait que le récent plan en faveur de la psychiatrie annoncé par la ministre des Solidarités et de la Santé, le 26 janvier dernier, ne prend pas suffisamment en compte l’ensemble des intervenants en santé mentale.
Ils expriment également de nombreuses interrogations sur l’efficacité de ce plan sur plusieurs thématiques, notamment l’accès aux soins et aux droits, mais aussi la coordination : « comment permettra-t-il d’améliorer la coordination des acteurs, professionnels ou non, au service des parcours de soin et de vie des personnes concernées » ?
(=> Tribune à télécharger en pièce-jointe)

Un article de TSA en date du 16 février revient sur les annonces du plan psychiatrie et sur les réactions qu'elles ont suscitées : le référent "santé mentale" de l'Uniopss, Pierre Micheletti, y est interviewée (=> cf. article à télécharger en pièce-jointe)


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 23/02/2018
Certaines informations de cette page sont visibles uniquement par nos adhérents.
FICHE N°93765
Mis à jour le : 23/02/2018
MOTS CLES
santé publique
imprimer