Unir les Associations pour développer les solidarités en Réunion-Mayotte
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
Sondage exclusif CSA pour l’Uniopss et la Macif
Note d'information du 29/01/2013
Portée géographique : France entière

A l’occasion du 31e congrès de l’Uniopss, qui s’est déroulé à Lille du 23 au 25 janvier 2013, l’Uniopss et la Macif, partenaires depuis 2008, ont souhaité interroger la vision qu’ont les Français de la solidarité dans le contexte de crise actuel. La solidarité est-elle toujours une valeur essentielle ? A quels types d’acteurs les Français font-ils le plus confiance ? La solidarité publique doit-elle être encore développée ? Les résultats de l’étude réalisée du 18 au 20 décembre 2012 par l’institut CSA* pour l’Uniopss et la Macif sont à cet égard riches d’enseignements.

Parmi les principaux enseignements du sondage*, notons que la solidarité est une valeur en baisse, du fait du fort niveau d’inquiétude des Français, 3 français sur 4 pensant qu’eux-mêmes ou que l’un de leur proche pourrait se retrouver en situation de précarité. Par ailleurs, la perception du rôle des acteurs de la solidarité a évolué, celle-ci étant désormais perçue comme relevant de moins en moins de l’Etat providence.

A cet égard, face aux difficultés provoquées par la crise, les premiers acteurs de confiance sont les associations (67 %) devant les initiatives individuelles (61 %). Toutefois, une majorité de Français souhaite que les dispositifs de protection sociale en direction des personnes en situation de précarité restent une priorité des pouvoirs publics, tout en ciblant davantage l’aide sur l’urgence des besoins à couvrir. Quant à la question de savoir si la solidarité doit être organisée collectivement ou laissée à l’initiative de chacun, les Français sont divisés : 46 % souhaitent que la solidarité soit avant tout une contribution de l’ensemble de la population organisée par les pouvoirs publics, alors que 42 % estiment que la solidarité doit être une contribution individuelle laissée à l’initiative de chacun.

Le débat est donc loin d’être clos et l’Uniopss, comme la Macif, poursuivront leur réflexion, au-delà du Congrès, sur la question des solidarités à préserver et à construire. Avec en arrière plan, le rôle spécifique que les associations auront à jouer.

* Sondage exclusif CSA réalisé pour l’Uniopss et la Macif par internet du 18 au 20 décembre 2012 sur un échantillon de 990 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constituée d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et taille d’agglomération.


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 29/01/2013
FICHE N°69893
Mis à jour le : 29/01/2013
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
questions sociales - politiques publiques - protection sociale
imprimer