La version définitive de la Stratégie Nationale de Santé a été publiée
Analyse - synthèse de documents

Le 20 décembre 2017, Le gouvernement a mis en ligne sur le site du Ministère de la Santé et des Solidarités la version définitive de la Stratégie Nationale de Santé (document téléchargeable en pièce-jointe).

Elle a été officialisée par le Décret n° 2017-1866 du 29 décembre 2017 portant définition de la stratégie nationale de santé pour la période 2018-2022, parût au Journal officiel le 31 décembre 2017.

L’Uniopss regrette que l’objectif de généralisation du tiers-payant n’y soit pas inscrit, alors qu’elle l’avait porté au sein de sa contribution et dans le cadre l’avis de la Conférence Nationale de Santé (document téléchargeable en pièce-jointe). Cet objectif était également souhaité par le Conseil National des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE) et est indispensable à l’amélioration de l’accès aux soins pour l’ensemble de la population.

L’Uniopss relève des modifications uniquement sur la formulation concernant les axes et objectifs, et les ajouts sont très rares dans le détail du texte, par rapport à la version soumise à la C.N.S et à la consultation en ligne début novembre. Elle s’interroge sur la méthodologie de traitement et de prise en compte des « 5000 contributions » reçues, en un délai très court entre la fin de la consultation et la publication de la version définitive de la Stratégie nationale de Santé (3 semaines).

Ci-après, l’Uniopss dresse le bilan des éléments pris en compte et non pris en compte – par rapport à sa contribution en octobre 2017 lors de la phase de concertation des acteurs – et par rapport à l’avis formulé par la CNS en novembre auquel elle a contribué. [accès adhérent]


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 04/01/2018
Certaines informations de cette page sont visibles uniquement par nos adhérents.
FICHE N°93160
Mis à jour le : 04/01/2018
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
politiques publiques - santé publique