EAPN exhorte l'UE à traiter les causes profondes de la migration
Communiqué de presse du 30/06/2015

EAPN demande aux chefs d'États d’arrêter leurs querelles et d’agir rapidement conformément à nos principes de solidarité et de droits de l'homme

Bruxelles, le 25 Juin 2015 – Alors que les chefs d'Etat préparent la réunion du Conseil de l'Union européenne des 25 et 26 Juin prochain sur les questions de migration, des milliers de migrants ont entamé le périlleux voyage vers l'Europe au péril de leur vie pour trouver une sécurité. Dans le contexte de cette crise humanitaire devenue désormais quotidienne, EAPN demande à l'UE et à ses États membres de respecter les principes sur lesquels l'Union européenne s’est construite : le respect des droits de l'homme, de la solidarité et de la démocratie.

L'UE doit montrer qu'elle est capable de donner une réponse forte à cette crise humanitaire par un programme à long terme qui pourra sauver des vies et éviter à des centaines de milliers de personnes qui ont fait confiance à l'Europe dans leur quête d'une vie meilleure et plus sûre, de tomber dans la pauvreté et l'exclusion sociale.

L'UE doit montrer que ses principes de solidarité, de respect de la démocratie et des droits de fondamentaux, sont encore une réalité.
Après les derniers événements tragiques en Méditerranée d’Avril 2015, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE ont convenu de "mobiliser tous les efforts pour empêcher que davantage de personnes meurent en mer et pour remédier aux causes profondes de la migration", notamment en « renforçant la solidarité et la responsabilité entre les Etats membres de l’Union ». Le 13 mai, Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, Federica Mogherini, Haut Représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Dimitris Avramopoulos, Commissaire européen aux migrations, affaires intérieures et citoyenneté, ont fortement rappelé les engagements de l’UE pour un agenda européen en matière de migration.

Entre Janvier et mai 2015, plus de 100.000 migrants ont traversé la mer Méditerranée et près de 2000 d’entre eux se sont noyés, selon l'office des migrations internationales.

Pourtant, rien de concret n'a été engagé. Les ministres européens, continuent de se quereller sur la question des quotas pour accueillir ces migrants et de traiter ce sujet sous un angle purement sécuritaire et de défense.

EAPN considère que la mise en place de quotas et d'un accord sur un effort de solidarité pour la répartition des réfugiés et leur intégration entre tous les États membres sont importants, mais insuffisants. Si les causes profondes de la migration doivent être traitées, l'UE doit mettre en œuvre un plan concret d’aide au développement progressif et cohérent qui traitera des causes pour lesquelles ces personnes émigrent, et organiser de toute urgence une assistance aux personnes qui arrivent sur les côtes de l’Union européenne.

« L’Union européenne répond à cette crise humanitaire massive avec une totale absence de solidarité, chacun se renvoient la balle et aucun plan sérieux n’est mis en œuvre pour répondre à une situation d’urgence qui aurait pu être largement anticipée et qui va marquer ce siècle. Il n’est pas question ici de sécurité ou de défense, il s’agit au contraire d’une occasion unique pour l'Europe de montrer nos valeurs de manière effective », a déclaré Sérgio Aires, Président d'EAPN

« Nos villes, nos gares, nos frontières sont pleines de personnes courageuses, désespérées et démunies, qui ont besoin d'une aide rapide. Les Etats membres, au lieu de répondre à cette crise avec la solidarité qui leur incombe, construisent de nouveaux murs et ferment leurs frontières, avec une résurgence de nationalisme et d'égoïsme qui menacent de détruire les piliers fondamentaux sur lesquels l'Europe a été construite. », a ajouté Letizia Sforza, Vice-Présidente d’EAPN et membre du Bureau d’EAPN Italie.

Le New York Times a cité, à juste titre, le poète somalien-britannique, Warsan Shire : "Personne ne met ses enfants sur un bateau, à moins que l'eau ne soit plus sûre que la terre."

Notes pour l'éditeur :

Contacts presse
EAPN, Barbara Helfferich (Directrice) Barbara.helfferich@eapn.eu, (Tel. +32 2 226 58 50 – ou Nellie Epinat (Responsable de la communication) nellie.epinat@eapn.eu (Tel. +32 498 44 13 66).


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 01/07/2015
FICHE N°82935
Mis à jour le : 01/07/2015
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
exclusion - pauvreté - migration - solidarité